dimanche 16 septembre 2012

Echappé

Suivant la sève je suivais mon sang
l’ombre portée des veilleurs
apaisait mon front du haut corail
et de son résident de feu
de tête je gravais « perdez-moi ! »
sur l'os affleurant des pentes, livre ouvert
les arbres baignaient dans une eau pleine d'or fugace
et je pouvais y respirer
et l'aube finissait d'y trembler
je glissais épousant le rire méandreux de ce chemin d’écaille
le sous-bois sur le point, peut-être, de chavirer
et je nageais comme on dort dans cette forteresse
il y a des sources de soupirs,
à l'enfance des versants des solfatares amis
plus d’iris de cuivre
plus de suie couturée
les tambours abolis
en bas
la course se love
et dort
je brûlais les derniers masques

jeudi 6 septembre 2012

Publication dans la revue Neiges

Publication de six poèmes (Rire et morsure de l'errant, Un guetteur, Le ressac et la mort, Réfraction tendre, Échappé, Les monstres) dans le numéro 1 de la revue Neiges, dirigée par Aymeric Brun.

https://sites.google.com/site/revueneiges/poesie/gabriel-henry